Quels sont les effets d’une mauvaise qualité d’air intérieur ?

Une mauvaise qualité de l’air intérieur peut avoir différent impacts négatifs pour les occupants. Réduction de performances professionnelles, réduction de la concentration, apparition de maux de tête, voire allergies dans certains cas extrêmes.

La bonne qualité de l’air intérieur rime donc avec santé mais également avec confort. Mais qu’est-ce que le confort lié au traitement de l’air ? On juge « confortable » l’air intérieur quand il répond à des problématiques de confort olfactif, que la sensation thermique est bonne grâce par exemple à la norme ISO 7730, ou encore que les courants d’air et les variations de température sont évités.

Il faut toutefois savoir que chaque typologie de bâtiments possède ses propres contraintes concernant le traitement de l’air. Les immeubles de grande hauteur (IGH), notamment, nécessitent des traitements particuliers.

bureau dans immeuble de grande hauteur igh